S01E04 : « Je hais ces trucs »

B

renda a presque douze ans quand elle s’oppose fermement à la prise des hormones recommandée par le Dr Money. La pression des adultes l’emporte sur son refus : l’apparition des seins fait surgir « une profonde honte »[1] et la boulimie s’installe, réponse de Brenda pour camoufler ces formes naissantes. Contre toute attente et de façon inexpliquée médicalement, sa voix mue. Brenda s’oppose avec force à la chirurgie vaginale, et c’est après une rencontre terrifiante orchestrée par le Dr Money avec une transsexuelle supposée la convaincre de son bonheur, qu’elle prévient ses parents : si on la force à revoir Money, ce sera le suicide. Dès lors, Brenda adopte une nouvelle stratégie : « tenir un rôle de fille »[2] et avoir l’air heureuse pour éviter l’opération. Paraître « comme tout le monde »[3] est son objectif, elle parle alors des garçons avec les filles, et réprime l’émoi qui s’éveille en présence de celles-ci. « J’étais comme un robot »[4]. Mais la comédie ne tient pas ; Brenda tente de faire taire les moqueries des collégiens à coups de poings, et se voit traversée par des idées suicidaires. Une rencontre nouvelle va changer la donne. Une psychiatre, simple et chaleureuse, le Dr MacKenty, l’accueille autrement. La confiance s’installe lorsque cette dernière se range de son côté quand Brenda marque en séance son refus de revoir Money à l’occasion de son passage à Winnipeg. C’est à elle que Brenda confie son aversion pour les robes et autres apparats féminins : « je hais ces trucs »[5]. Elle livre aussi ce qu’elle s’est raconté quant à l’état de ses organes génitaux : Brenda pense que sa mère l’a frappée à cet endroit. Interprétation Œdipienne ? Tentative de s’expliquer l’état de son sexe et la dépression de sa mère ? Cela produisit en tout cas un effet sur toute la famille : les Reimer se mettent à douter et, cette fois, écoutent Brenda. Ils renoncent définitive

[1] Colapinto J., Bruce, Brenda et David, L’histoire du garçon que l’on transforma en fille, Denoël, 2014, chapitre 9, p. 270.

[2] Colapinto J., Bruce, Brenda et David, L’histoire du garçon que l’on transforma en fille, Denoël, 2014, chapitre 10, p. 291.

[3] Ibid. p. 295.

[4] Ibid p. 297.

[5] Ibid p. 314.