S01E02 : Une opération irréversible

C

’est une émission de télévision très populaire qui répond à l’attente anxieuse du jeune couple en mal de solution, et les délivre de leur malheur : John Money, psychologue à l’hôpital Johns Hopkins à Baltimore, y affirme que « le sexe avec lequel naît un bébé n’a pas d’importance ; on peut changer le sexe d’un bébé »[1]. Janet lui écrit et la rencontre a lieu très rapidement, le chercheur attendait « le cas » Brian pour convaincre du bien-fondé de sa théorie. Père du terme « identité de genre », qui décrit la perception par un individu de son identité sexuée, il a créé le service novateur de réaffectation sexuelle au sein de l’hôpital.

Reconnu par ses pairs, mais aussi très critiqué, J. Money fait fi des objections rencontrées, et généralise sa théorie de la neutralité psychosexuelle des hermaphrodites à la naissance pour y inclure tous les enfants. Ron et Janet, entraînant Brian, malgré lui, dans l’affaire qui s’étirera sur onze ans, rencontrent leur « sauveur ». Janet le voyait « comme un Dieu et croyait tout ce qu’il disait, exactement ce qu’ils mourraient d’entendre »[2] : il peut faire de Brian une fille.

Le 3 juillet 1967, Brian devient Brenda après l’opération, irréversible. Ron et Janet ont pour consigne de ne pas révéler toute la vérité à Brenda, elle ne doit pas savoir qu’elle n’est pas une fille. Le chercheur a quelques raisons de se montrer « extrêmement réticent à émettre un pronostic indiscutable sur le futur développement psychosexuel de son patient »[3]. Ses recherches ne semblent pas concluantes quant à la réassignation, avec ou sans hormones, avec ou sans opération d’un sexe l’autre. Et Brenda, habillée à deux ans, pour la première fois, d’une robe cousue par sa mère, la déchire. Le ver est dans le fruit.

 

[1] Colapinto J., Bruce, Brenda et David, L’histoire du garçon que l’on transforma en fille, édition électronique (version KOBO), chapitre 2, p. 10 sur 24.

[2] Ibid., chapitre 3, p. 3 sur 16.

[3] Ibid., p. 5 sur 16.