Adelphe

Nom neutre

Étym. Néologisme créé à partir du grec ancien adelphós, qui se décompose en a-delphús (dans la matrice, dans l’utérus).

Déf. Il vise à supplanter le binôme frère/sœur pour désigner les enfants de mêmes parents. « Qu’on aime ou non cette référence biologique originelle, rappelons qu’un mot n’est jamais prisonnier de son histoire et que tout groupe solidarisé peut se réapproprier un mot anciennement entaché »[1], précise un militant à propos de l’invention de ce terme.

[1] Martin G., « La queerisation du français. De frère et sœur à adelphe », tribune disponible sur le site du journal étudiant de l’Université de Sherbrooke, Québec.